Le projet

PROJET ASSOCIATIF

MJC André Malraux Montbard

Un projet social, éducatif et culturel, un projet d’éducation populaire pour Montbard, les Montbardois et pour le territoire

I / QUI SOMMES-NOUS ?

Créée en 1964, la MJC André Malraux a depuis cette époque répondu pendant plus de 50 ans, aux attentes éducatives, sociales et culturelles des Montbardois, cela grâce à ses bénévoles convaincus, ses salariés et à ses partenaires au premier plan desquels figure la Ville de Montbard. Une confiance justifiée au regard du rôle moteur qu’elle joue alors – et aujourd’hui encore – au sein du monde associatif local. Cette confiance sera inscrite dès 1967, dans une convention qui lie la Ville de Montbard et la Fédération Française des MJC.

En 1998, elle est agréée Centre Social par la CAF, qui, avec le ministère de le Jeunesse et des Sports en 2004, reconnaîtra son rôle éminemment social et sa mission d’éducation populaire en direction de la jeunesse locale.

Aujourd’hui, le retrait de son agrément Centre Social fin 2014 et la rupture de la convention « Ville-FFMJC » ayant entraîné une réduction drastique de ses financements (de 50 % de 2014 à 2016 hors mise à disposition des locaux), la MJC André Malraux tient à réaffirmer par la réécriture de son projet, son statut d’association d’éducation populaire au sein de la FF des MJC, mouvement associatif national fédéré, engagé dans un projet de société d’avenir offrant à toutes et tous, sans discrimination, les conditions d’une émancipation intellectuelle et sociale et d’une capacité d’expression citoyenne. Cela suppose de créer les conditions d’accès à la culture, aux loisirs, aux sports et à l’éducation par une dynamique de construction permanente et collective d’une société plus solidaire.

Elle est porteuse en conséquence d’une dimension politique qui repose sur la prise en compte des besoins et des attentes des habitants du territoire – et au-delà – sans être pour autant une association partisane ou politicienne. La laïcité est son espace d’expression et d’exigence.

Les différences entre les personnes qu’elle accueille fondent la richesse de son projet et contribuent à la construction du vivre ensemble dans le respect des valeurs exprimées par la devise républicaine : liberté, égalité, fraternité.

II / UN PROJET ASSOCIATIF POUR QUOI FAIRE ?

Le besoin de redéfinir le projet associatif de la MJC André Malraux est le fruit de la volonté des administrateurs, des bénévoles et des salariés qui ont souhaité réaffirmer les valeurs qu’il porte dans un contexte de refondation et de situation économique en plein bouleversement.

Le projet évolue, et évoluera, en fonction de l’environnement social, politique et partenarial. Il précise les champs d’actions et les moyens que l’association se donne pour remplir ses missions.

C’est un document fédérateur auquel les administrateurs, les salariés, les bénévoles, les adhérents, les usagers, les partenaires, peuvent se référer.

C’est aussi un outil de communication :

    • il permet de faire connaître aux nouveaux membres, les caractéristiques fondamentales de l’association et ses objectifs,

    • il favorise la promotion des actions et des activités de l’association, de ses valeurs et constitue un véritable vecteur d’identité.

III / LE SOCLE DES AMBITIONS DE L’ASSOCIATION.

Le nouveau projet est ancré dans des ambitions renouvelées et il sera en prise avec les évolutions de son environnement social et culturel. Il offrira à chacun, jeune et adulte, la possibilité de prendre conscience de ses aptitudes et de développer sa personnalité en participant à la vie de l’association.

Pour mettre en œuvre cette ambition, la MJC fonde son action sur les valeurs et les principes de l’éducation populaire, tels que rappelés en préambule.

Elle souhaite offrir à tous un accès à la citoyenneté par l’information, la formation, l’échange de savoirs, en s’appuyant sur des démarches adaptées, une pédagogie active, des pratiques contributives qui prennent en compte les capacités et les compétences de chacun pour le bénéfice de tous.

Elle réaffirme sa vocation de structure de proximité et sa volonté d’ouverture aux habitants du Montbardois et du Nord-Côte d’Or, ainsi qu’à tous ceux qui partagent ses valeurs et cherchent un lieu pour leur expression.

Elle construit ses interventions en s’appuyant sur :

-un esprit d’ouverture qui concilie diversité et universalité par la pratique de la mixité sociale, géographique, culturelle et générationnelle,

-le respect mutuel, fondement du vivre ensemble et signe de citoyenneté,

-la solidarité à travers l’échange, l’entraide, le partage des connaissances et la pratique collective d’activités de loisirs, sportives ou culturelles,

-le respect de la dignité humaine et la lutte contre les exclusions par la recherche des potentiels d’aide existants pour redonner à la personne ou au groupe en situation d’exclusion sa capacité d’agir,

-la participation individuelle au bien commun et l’engagement personnel vis à vis de chacun.

Ainsi, par le respect et la mise en œuvre des valeurs portées par la fraternité, l’association défend et promeut :

-la dignité et la pleine citoyenneté de la personne,

la laïcité par la culture du respect et de la tolérance,

-le vivre et le faire ensemble,

-la bientraitance et la bienveillance,

-la participation des habitants,

-la solidarité et l’esprit d’entraide, particulièrement envers les personnes les plus vulnérables,

-la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,

-le militantisme au sein de la vie démocratique de l’association,

-l’engagement bénévole et désintéressé,

-le respect mutuel et la collaboration harmonieuse entre les militants, les élus et les professionnels qui partagent et traduisent en actions ces valeurs.

IV / UNE ASSOCIATION QUI INNOVE ET EXPÉRIMENTE

La MJC André Malraux soutient les idées innovantes :

-en mobilisant différents moyens et compétences humaines internes et externes, réseau de partenaires, aides logistiques et financières diverses,

-en suscitant le débat d’idées à travers des temps d’échange,

-en cherchant de nouveaux modes de relations avec ses partenaires et les habitants,

-en proposant des actions nouvelles,

-en soutenant les projets qui prolongent et renforcent ses objectifs,

Elle favorise la créativité et l’initiative tant de ses personnels que de ses adhérents.

Elle se veut laboratoire d’innovations et expérimente tout ce qui permettra de faire de l’association un lieu d’essais, de bouillonnement pour le maintien des liens sociaux et la vitalité de l’expression citoyenne.

V / UN PROJET QUI FAIT LE CHOIX DE L’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE.

La MJC André Malraux a pour seule finalité de construire par ses pratiques, avec tous les acteurs sociaux, éducatifs, économiques et culturels du territoire, le bien-vivre ensemble.

Emploi, éducation, culture, loisirs sont interdépendants; personne ne peut faire l’économie d’une forme de solidarité entre acteurs, car aucun organisme ne peut vivre ou se développer dans un environnement sectorisé et appauvri.

Cette responsabilité à l’égard de son environnement doit également se traduire par une gestion des ressources humaines de l’association, socialement responsable, en accordant une attention particulière au bien-être des salariés :

-en assurant, dans le respect de la loi, leur sécurité économique par la recherche de solutions adaptées, par la consolidations des contrats, etc…

-en respectant les droits individuels et collectifs par l’application stricte de la convention collective,

-en développant leurs compétences par la mise en place d’un plan de formation continue.

L’association accorde également, selon les principes énoncés plus haut, une attention particulière à l’accueil, l’accompagnement et la formation des bénévoles.

VI / UN PROJET QUI SE DÉCLINE DANS L’ACTION

La structure se définit comme un lieu de vie éducatif pour les enfants, les jeunes, les adultes, les personnes âgées et les familles de ses territoires d’intervention.

En participant à des activités de loisirs, éducatives, sportives et/ou culturelles, ces publics construisent leur identité, développent leur autonomie, leurs compétences et trouvent leur place dans la société. C’est pourquoi l’association dont la mission éducative ne cesse d’être affirmée, doit permettre à l’individu de pratiquer les activités de son choix, dans un cadre collectif et dans un temps autre que celui de la famille, de l’école ou du travail.

L’intention est d’accompagner la construction d’individus sensibles, éclairés, critiques, capables de communiquer et de coopérer.

C’est pourquoi l’association, dans le respect des principes et des valeurs affirmés dans son projet, s’engage pour les années à venir à :

-favoriser la mixité sociale par l’ouverture à tous,

-favoriser la rencontre et la convivialité en améliorant les conditions matérielles et humaines de l’accueil des adhérents, des usagers et bénévoles,

-être acteur de la démocratie locale par la force et la qualité de ses propositions et la participation adaptée et réfléchie aux politiques publiques,

-mieux communiquer par le dialogue avec les habitants et par des supports adaptés (journal, site internet, etc…),

-renforcer l’association en diversifiant les actions et les ressources de financements.

VIII / UNE FONCTION-RESSOURCE.

La MJC assurera une fonction-ressource dans son environnement partenarial du fait de son implantation locale forte, du caractère généraliste de ses missions et des publics qu’elle est amenée à rencontrer.

Cette fonction a plusieurs dimensions.

1/ Une ressource pour les habitants :

-La MJC assume le rôle d’interface, d’orientation et d’accompagnement des publics. De ce fait, elle mobilise le réseau d’acteurs de manière à répondre au mieux aux problématiques rencontrées par les habitants. La fonction d’accueil est bien entendue primordiale dans ce cadre.

2/ Une ressource pour les acteurs locaux :

-Agissant au plus près de la population de son territoire, la MJC André Malraux est également un relais pour les acteurs locaux intervenant dans le champ de l’action sociale spécialement et plus globalement du champ socio-éducatif et culturel. La place centrale de l’action collective et de la participation dans son approche éducative fait de la MJC un outil potentiellement important pour des partenaires soucieux de développer avec elle des projets d’une dynamique plus large.

A Montbard le 17 janvier 2017

Le groupe participant au DLA sous la conduite éclairée et éclairante de Smail M’Raim :

M. Joyeux, M. Prieto, G. Gudin, Ch. Jouan, J.F. Lefaivre, N. Gérin, R. Phillot, M. Fauvel.

Entériné à l’unanimité en conseil d’administration le 19 janvier 2017